Logo Trévou Tréguignec

gros succès de la vente de fromage « Bleu du Vercors » de dimanche; et maintenant les ados de Lans sont attendus à Trévou!! Les Ados sont revenus de Lans-en-Vercors (jumelage) ENCHANTÉS Reportage au jour le jour et photos… Trévou-Tréguignec

gros succès de la vente de fromage « Bleu du Vercors » de dimanche; et maintenant les ados de Lans sont attendus à Trévou!!               Les Ados sont revenus de Lans-en-Vercors (jumelage) ENCHANTÉS  Reportage au jour le jour et  photos…      Trévou-Tréguignec

Moment très convivial ce dimanche matin à l’entrée de la médiathèque. David Allès, Éric Le Yaouanc et Pascal Lécuyer du Comité de jumelage, accompagnés des ados qui ont bénéficié  du séjour à Lans proposaient à la vente lle Bleu du Vercors qu’ils avaient rapporté de Lans. Tout le fromage a été vendu en moins d’une heure…

Dimanche 3 mars, les ados et les accompagnateurs du voyage à Lans en Vercors vous donnent rendez-vous dans les locaux de la bibliothèque pour une vente de fromage: du Bleu du Vercors-Sassenage. aussi bon avec une  tartine de pain qu’en raclette… ou avec des moules! 20€ le kilo. possibilité d’acheter par 250g, 500g +++
. Ouvert à tous… cela peut vous donner envie d’y aller l’an prochain ou bien avant!!

Les ados sont revenus de Lans super contents de leur séjour; les accompagnateurs David Allès président du Comité de jumelage et Éric le Yaouanc secrétaire adjoint, sont prêts à repartir l’an prochain tant ils sont enchantés de ce séjour: grâce aux conditions météorologiques, au super comportement des jeunes, à l’accueil reçu de toute l’équipe de Lans en Vercors (municipalité, comité de jumelage, population, commerçants, dameurs, ..) Merci, Merci à tous..

RETOUR sur la semaine des Ados à Lans en Vercors (NDLR: Bravo David pour ce reportage qui donne envie de partir avec vous l’an prochain!!):

semaine des Ados à Lans en Vercors, commune jumelée avec Trévou,  avec David Allès (Président) et Éric Le Yaouanc.
Messages quotidiens  de David Allès:

Vendredi 22 février 2019:  retour à la maison
Aïe, Ça pique.  Pas simplement car nous avons visité le ‘Camp de Base ‘un peu tard hier soir entre Éric, Sébastien, Gérard et moi… Mais surtout parce que ça pique le cœur de laisser nos nouveaux amis sur place.
Nous avons une nouvelle maison à la montagne. Vivement que les Lantiers aient aussi leur maison à la mer…
En quittant Lans-En-Vercors, le minibus est étrangement silencieux. Je regarde Éric.
Comme moi, il est suspendu en regardant une dernière fois ces belles montagnes et respirant les beaux messages de ces belles âmes.
Mais nous reviendrons vite !      David, co-président avec Seb d’un joli jumelage !

PS : euh, les douze heures de voiture sont anecdotiques !
Même pas peur ! Même pas mal (au dos, à la jambe !) : on n’est pas fatigués !!!

  • Maurice Turachus et Jean-Marc Moulin de Lans seront les premiers membres honoraires.
  • Éric « Chef» aura le numéro mythique ‘001’
  • David « Poignées d’amour» ‘002’
  • Loanne « Louanna» ‘003’
  • Youna « Flèche rouge» ‘004’
  • Maxence « Max Cinq» ‘005’
  • Max « La Classe» ‘006’
  • Jules « Rasta Rocket» ‘007’
  • Victoria « Violette» ‘008’
  • Rose «Pétale» ‘009’
    Petit montage de David

     

Jeudi 21 février 2019:   Jeudi : Dernier jour sur les pistes, éclate totale puis raclette d’au-revoir

Jeudi matin, dernier jour sur place.  Nous nous retrouvons comme d’habitude à la mairie. Tous les matins, Éric va nous acheter le pain de mie au petit magasin ‘Vival’ (Eh oui! comme à Trévou!)  : sa ‘copine Titoune’ est la vendeuse pleine de ‘couleurs’ qui a beaucoup de gouaille… Elle mérite deux étoiles au guide Vert !
Comme tous les jours, nous  nous organisons en groupes de niveau de ski.Sous le pilotage de Maurice, je pars avec Max, Rose et Victoria vers les pistes au nord du domaine (à gauche, c’est plein de belles pistes bleues un peu gelées). Quant à Éric, il part avec Youna, Loanne, Maxence et Jules sur le centre du domaine.  Nous nous retrouvons vers 11 heures pour une dernière session tous ensemble car Max doit nous laisser vers 11h30 pour aller skier à Villard de Lans en après-midi avec sa famille d’accueil. Nathalie et Stéphane l’emmèneront dans la poudreuse au sein des sapinières…
Pistes bleues au centre du domaine, puis nous migrons à droite du domaine pour aller [re]trouver les pistes rouges qui ont commencé à déglacer. Mais en haut de la piste du parc du slalom d’où la vue est magnifique, la perception de la pente nous coupe la vue… et coupe l’envie à deux candidates…  Avec un peu d’encouragement, Loanne se lance dans la pente et se trouve rassurée dès les deux premiers virages : c’est [presque] comme sur les pistes bleues mais « c’est dix fois plus physique !!! ».
J’attaque la pente avec Max Trois (c’est-à-dire mon Jules) avec plaisir et sans trop de retenue… tout va bien… Jules reprend de la vitesse, une gamelle et la coupe de glace est pleine (de sourires !)
Par contre Youna est tétanisée sur le haut et ne nous rejoint même pas pour la photo souvenir : elle déchausse auprès d’Éric qui me téléphone : Que faire ??!?  En bon prof, Éric sort le téléphone (prend peut-être une photo ?) et allume la musique pour danser et faire sourire la miss…
Rose, Loanne et Victoria étant déjà en bas depuis longtemps, Maxence aussi après sa gamelle (d’ailleurs je devrais l’appeler Max Cinq tellement il rase de près voire dégomme dans les pentes), je file avec Jules les rejoindre et nous demandons conseil au responsable du tire-fesses en bas de la piste : il nous dit « pas de problème, j’appelle les pisteurs qui vont aller la chercher ».  La classe, Youna va avoir droit à la moto-neige !!!
Je remonte en haut de la piste, puis glisse vers Éric et la princesse ; au bout de cinq minutes deux beaux jeunes hommes arrivent : Horreur, c’est pas la moto-neige, mais le traîneau spécial blessés. Alors on allonge Cléopâtre dans sa momie, on la bande et ficèle et la recouvre de couvertures… « euh, tu respires quand même ? » et ça glisse tranquillement dans la pente.
Arrivés en bas, Youna et moi remettons les skis pour foncer vers le minibus : Mannnnnger !

L’après-midi, c’est champ libre !
Youna bien remontée et Loanne partent sur le domaine (gauche et centre) pour profiter des pistes vertes et bleues et glisser sans effort. Victoria et Rose démarrent avec Éric, MaxCinq, Jules et moi sur la droite dans les pistes rouges ‘des ours, du slalom’ puis la piste noire. Ensuite les deux filles partent seules retrouver le « vertige des cimes ».
Maxence perd son père qui retrouve son fils et profitent de la terrasse du haut de station pour boire un verre à 14h30…
Mon grand Jules n’est pas plus rassasié que moi ! Nous restons sur les pistes rouges et noire (Ah l’unique noire des ‘Tétras’, belle pente en dévers).
Max Trois a un goût prononcé pour la technique : il écoute, il essaie, il recommence (ben oui, il prend de jolies gamelles que j’ai même mises en vidéos) et progresse à pas de géant.
Avant 16 heures, on finit sur la piste des ours sur la partie droite toute bosselée. Ce parcours de bosses nous permet de mesurer toute la progression du bonhomme qui lundi allait s’encastrer dans la table en marche arrière : quatre jours après il s’arrête en marche arrière dans la file de remonte-pentes !!
Pour « se reposer » on termine notre dernière descente avec sa famille d’accueil (Éric, Antonin et Mathilde) sur la piste noire : Trop fort mon Jules
Personne ne veut descendre des skis. Que d’émotions et de rigolades pendant ces quatre jours de glisses, de glissades, de petites gamelles en avant sans se faire mal et sans aucune moquerie des autres.
L’ambiance n’a jamais été scolaire, jamais rigide. Au contraire dès le lundi Éric et moi avons senti l’aspect raisonnable et autonome de tous ces ados qui se sont découverts. À nous. Entre eux. En eux.
Chacun a son caractère. Certains foncent. Certaines attendent une petite attention avant de démarrer. Certains demandent qu’un collègue ouvre la piste. D’autres sont déjà au milieu de la pente.
Constamment Éric et moi avons senti que le groupe se surveillait et prenait des nouvelles des autres… Aucun mauvais ‘individualisme’ : QUE DU BONHEUR !!
Pour moi, cela a été une superbe expérience de vie avec les ados : c’est si gratifiant de pouvoir accompagner et guider sur cette voie de progression : ça glisse tout seul ! C’est gratifiant de voir que les enfants reçoivent avec plaisir et intérêt ce qu’on essaie de passer.
Bravo à Eric de nous avoir organisé ces six jours avec Jean-Marc et Sébastien.
Chapeau-bas à Eric de s’occuper tous les ans de groupe(s) d’une cinquantaine d’ados au ski : C’est un vrai métier et de fameuses compétences.
J’espère que les ados nous feront un petit récit (oui, c’est écrit !) de leur ressenti pendant cette belle semaine.

Le soir, retour à la mairie dans la salle ‘Saint Donat’ du nom de la commune du Canada qui est jumelée avec Lans-En-Vercors’ depuis vingt ans.  (Où se trouve la salle ‘Trévouoouhh’ ?) !!!!   Les familles et l’équipe d’organisation nous convient au repas d’adieu : Raclette géante.
Le samedi de notre arrivée, nos sept ados étaient regroupés (même coincés) dans un coin de la salle. Six jours après, ils sont tous mélangés avec les locaux à la même table : les adultes n’existent pas : c’est génial : beau jumelage !
Les adultes ne sont pas plus malheureux : les cubis de vins (tricolores mais blanc, rosé et roses) viennent et vont de/vers chez Véronique.
Véronique Riondet, adjointe de Lans, est aussi irremplaçable que notre Janine de Trévou (NDLR: ah ah ah ! 🙂 . Elle multiple les sourires et les attentions. Elle nous présente le « conseil des jeunes » qui sont des adolescents de la commune qui tiennent réunions, formulent des propositions et demandes vers la mairie. Ils mettent en œuvre le jardin partagé, les décorations de Noël et vont baptiser leur école qui n’a pas de nom.  Le repas passe trop vite : les discussions sont animées et les personnes locales se rencontrent et échangent parfois pour la première fois : Nathalie et Sandrine se découvrent pour la première fois au travers de ce jumelage : je sens poindre une petite équipe qui va organiser un « match retour » pour envoyer des Lantiers à Trévou cette année.
Une fois le conseil municipal terminé (c’est comme à Trévou, pendant que certains rigolent, d’autres travaillent dans la salle du dessus) Mickael Kraemer (Maire de Lans)  et son conseil municipal nous rejoignent et nous traçons le bilan de cette première semaine… sans oublier que cela fait trois semaines ininterrompues que les bretons sont là ! (école Saint Michel  CE-CM de Nicolas Mellin; Familles avec les Bonnets Blancs, et Ados avec le Comité de Jumelage)
Notre première conclusion est que c’est un succès bien au-delà de nos espérances à tous points de vue : social, humain, sportif, gastronomique, culturel ..
(merci Louis pour tes explications sur la géologie le dimanche).
Notre deuxième conclusion est qu’il faut favoriser cette année le « match retour » pour cimenter ou sceller le lien naissant entre nos ados : celui des adultes est déjà soudé sans conteste.
Notre troisième conclusion est que
   « Éric va bloquer la date pour le voyage au ski en Février 2020 » :
Nous avons tous la volonté de remettre cela l’année prochaine dans des conditions similaires et nul doute que plus de candidats voudront monter dans le bus multicolores de Trévou.
D’ailleurs pour qu’il soit visible, j’ai régulièrement roulé en marche arrière dans la commune pour faire de la publicité !
La dernière conclusion est que nous avons eu une chance immense que les Lantiers soient si charmants et si investis dans notre projet. Ils ont embrassé « nos » enfants tous ces jours et ont proposé des activités complémentaires dans les maigres trous de l’emploi du temps.
De façon unanime, nous convenons qu’il faudra rester une journée de plus la prochaine fois et permettre le mercredi après-midi aux familles de gérer une demi-journée ‘libre’ à leur souhait pour personnaliser l’accueil.

mercredi 20/02:  Rendez-vous à la mairie : qu’il est confortable de disposer à la station d’un rack fermé à clef afin d’y entreposer les skis, bâtons, casques… cela permet d’éviter le matin de tout porter alors que l’on est partiellement éveillé… et surtout de tout ramener au minibus le soir alors que l’on est ‘bien vannés’…
En conséquence, le rendez-vous du matin est plus simple et il ne reste plus qu’à penser à ses gants, bonnet et chaussures de ski que l’on aura fait sécher la veille dans sa chambre…
Hop, on saute dans le véhicule, en route pour les pistes.
Les enfants sont contents, ils ont pris l’habitude de venir au rendez-vous avec leurs chaussures de ville et d’apporter les chaussures de ski pour les enfiler à la station…  Arrivés sur place, notre ‘boulet du jour’ est Youna !!!!   Elle nous dit toute penaude que ‘oups, j’ai laissé mes chaussures de ski chez Sandrine et Gilles, à la maison !!
On convient alors avec Sandrine qu’elle nous monte les chaussures vers 10h30 à la station =>notre petite Youna se met sur le banc au soleil et nous regarde partir nous échauffer sur la pente école puis sur la piste verte…
Je pars alors de mon côté avec Max et « Guide » Maurice Terachus qui est un ‘ancien’ de 76 ans qui a une pêche d’enfer, une jolie souplesse et une belle envie de transmettre ses connaissances et compétences aux jeunes. Maurice nous accompagne tous les matins, en passant d’un sous-groupe à un autre (lundi avec Youna, mardi avec Rose et Victoria, mercredi & jeudi avec Max et moi….) afin de distiller conseils avec tendresse et pertinence.
Maurice nous envoie d’abord sur la gauche du domaine afin de monter au ‘Vertige des cimes’ d’où nous avons une vue fantastique sur le ville de Grenoble 1000 mètres plus bas… Nous filons ensuite à droite du domaine afin de se ‘faire les pistes rouges puis noires’. Neige pas trop glacée, belles courbes… Maurice ajuste ma tenue des bâtons afin de rectifier ma posture et d’améliorer ma tenue des skis : tout est lié ! de même que l’amitié qui s’installe entre nous.
J’apprendrai plus tard vers 11h que nous avons élu un ‘deuxième boulet’ : Maxence a travaillé son style en changeant de blouson… mais a oublié son forfait de ski dans la poche de la première veste. Donc en bas de la première descente il est resté coincé à la barrière automatique : Ballot le fils ! Heureusement que papa est gentil et s’est fendu d’un billet pour acheter un forfait journée
Loanne, Rose et ‘Violette’ sont avec eux et profitent des pistes bleues.
Nous nous retrouvons tous vers 11 heures afin de skier ensemble sur les pistes vertes et bleues…
À midi, nous posons nos skis au soleil à côté du pavillon ‘ESF’ : l’École de Ski Français et ses beaux moniteurs… et peu de monitrices… ils sont tous habillés en rouge, passent la moitié de leur journée à skier en marche arrière pour observer les élèves… et nous offrir de beaux sourires bronzés dans les faibles queues aux remonte-pentes.
Au « camion » (Eh oui, c’est son nom !!), nous commençons à avoir nos habitudes : Éric tartine les sandwichs avec du fromage ‘Saint Moret’ et du jambon, Jules distribue les jus de fruits, Max les chips…
Bonne ambiance ! Bonne restauration en ‘tapant’ dans les réserves de nourriture qu’Éric et moi avions achetées à Penvénan avant le départ : Chips, pommes, mini-compotes de pomme, banane, fraises… gâteaux de riz, barres de céréales, Babibels, … complétées par du fromage local, du jambon de pays, blanc et fumé.  Et un peu de cacahuètes et raisins secs pour le goût.
Début d’après-midi, Sandy qui héberge Loanne vient skier avec nous et sa fille Natéa. Elle nous guide vers la partie gauche du domaine pour que nous  prenions de belles pentes bleues. Vers 15 heures, son mari Ludovic (Monsieur le directeur du domaine skiable !!!) nous fait le plaisir de nous accompagner au « Vertige des cimes » : c’est une première pour Jules, Loanne et Youna.
Belles photos des enfants sur la passerelle suspendue au-dessus du vide, petite compote et jus de fruits puis « ‘à l’attaque » de la descente qui est la première pente ‘couleur rouge’ pour les trois ex-débutants.
Je passe en premier avec mon copain Jules qui ne me quitte pas (il a trouvé son prof qui est enchanté d’avoir trouvé un jeune Padawan si intéressé dans les connaissances techniques afin de faire des progrès énormes en quatre jours)… A mi-pente, jules continue ses petits virages serrés puis ‘lâche les chevaux’ en fonçant pleine balle dans la descente : trop fort !
Loanne descend tranquillement dans son style caractéristique : buste en avant, les épaules bloquées, les skis en chasse-neige… ce n’est pas souple mais elle passe partout sans aucune appréhension (euh, … elle n’est pas complétement d’accord : des fois ça ‘fout les boules’ dans les descentes rouges).
Quant à notre petite Youna, elle a droit à maître Ludovic : Il rassure et distille les bons conseils afin qu’elle descende la pente sans sur-vitesse… Une petite chute sans problème et Youna est en bas, fière d’elle. Nous aussi nous sommes fiers d’elle !
Il est 15 heures 30. Encore 45 minutes de plaisir puis nous rentrons au minibus : C’est fini pour aujourd’hui ! Mais il reste le goûter au soleil… mes deux énormes caisses en plastique bleu sont les réserves du bonheur (des gourmands !)
Retour en famille vers 16h45. Prochain rendez-vous à 18 heures sur la ‘plaine des aigles’ où le comité de jumelage de Lans organise une vente de crêpes en parallèle de la descente aux flambeaux vers 19h.
Je distribue un billet de 10 euros par ado : chacun mange ce qu’il veut ce soir : Allez les Nutella, confitures de groseilles et framboises…
Les adultes boivent un vin chaud (ou deux) en discutant… on est bien debout mais au bout de deux heures tout le monde est gelé et ces derniers courageux rentrent eux-aussi à la maison.
Éric et moi allons alors au ‘Camp de Base’ boire une bière et débriefer de ces premiers jours.
[Eh oui, pas le temps d’écrire mon petit texte du soir vers les parents ; ça manque aussi à ma femme Florence]

Lans en Vercors: « le vertige des cimes »: une vue exceptionnelle sur Grenoble

mardi 19/02:  Ce matin, quelques courbatures mais plein d’envies… Le temps est idéal: pas froid, soleil, neige parfaite (on ne sait pas encore comment font les ‘magiciens des dameuses’): bref c’est encore le Paradis.
Les familles sont merveilleuses et les enfants sont ravis. Éric et moi, sommes aussi en forme et la fondue de Olinda et Jean-Marc nous a requinqués hier soir !  Éric et moi-même récupérons tout le monde à la mairie à 9h15, puis c’est parti en minibus pour la station à 1350 m d’altitude.
Les ados mettent les chaussures, je prends la clef du casier… et me retourne sur Maxence qui n’a toujours pas mis ses chaussures. Là, Éric joue au papa et décide de retourner au magasin changer les chaussures trop serrées… Donc Max, Rose et Violette partent skier avec Maurice qui nous a rejoints, pendant que je m’occupe de Loann et Jules; quant à Jean-Marc il s’occupe de Youna qui a du mal ce matin…
Quelques pentes école pour nous puis Jules (encore lui!) relance l’idée de la piste verte: je mets mes conditions: on fait comme les moniteurs: un pente école à la queue-le-leu pour vérifier les virages … et on y fonce.
Eh bien ça passe nickel, Loann prend son petit rythme mais passe partout… Jules prend de l’assurance … mais mange de la neige en se gamellant en avant… Bref contrat rempli!
Éric et Maxence nous rejoignent puis partent skier ensemble…
Retour de tous à midi: on pose les skis au casier à skis qui nous est réservé, on descend au minibus et on ‘se jette’ sur les sandwichs… Miam-Miam.
Début d’après-midi, deux pistes vertes de suite, puis on retourne chercher Youna qui digérait sur son banc… après deux pistes école elle propose qu’on aille sur la piste verte.
On se lance sur le tire-fesses: Youna, moi, Loann et Jules… qui tombe à mi-montée… Je lâche la perche et redescends entre les skieurs montants… et attrape Jules.
Et là, alors que Jules se remet difficilement debout, nous voyons Youna qui descend la piste verte sous les conseils de se copine Loann: peinardes les filles, même pas stressées: BRAVO!!.
Notre groupe de quatre fonctionne bien, les quatre autres jeunes skient entre eux … après avoir été guidés par Maurice… Et Éric se fait une aparté avec Jean-Marc sur la gauche du domaine skiable…

Vers 15h, c’est à mon tour de partir avec Jean-Marc à deux et d’aller visiter les pistes rouges et noires sur le côté droit. Nous montons à 1800 mètres (vous verrez les photos) et glissons dans les belles pentes et cherchons parfois les bosses. Mon contrat sera rempli: je dédicace ma première gamelle de la semaine à Jules!!!
À 16h15, retour minibus, je pars avec Jean-Marc chez l’Ostéo pour remettre mes lombaires qui me font souffrir depuis dix jours et les enfants rentrent en famille.
À 20h15, retour à la mairie: nous remontons à la station pour faire la découverte des dameuses qui reprofilent les pistes la nuit: les voici les fées de la nuit.
Nous montons par deux ou trois dans la dameuse de 500CV pour aller redamer la piste noire: superbe engin, belle maîtrise du conducteur… magnifique
21H30: tous à la maison: DODO !!!
À demain 🙂

 

lundi 18/02: ce matin le réveil fut facile: tout le monde était excité à l’idée des glissades sur la neige… et du temps magnifique qui nous souriait dès 8h15. Rendez-vous à la mairie à 9h15 (le bus de Trévou se transforme déjà en ramassage « skiaire »), puis départ pour les pistes que nous atteignons 10 minutes et 5 kms plus tard. Passé le petit moment pour acheter les assurances de ski, nous voilà skis aux pieds en direction du premier remonte-pentes sur la pente douce.
J’ai été surpris de la facilité des ados pour se laisser glisser (par exemple Jules en marche arrière vers la table:) ) puis pour comprendre les consignes: on plie les genoux, on met les épaules en avant… !!
Le groupe est déjà soudé, les encouragements sont là. Je pense que dans deux jours cela ‘bachera’ mais pour l’instant tout le monde se soutient et se donne des petits conseils.
En matinée Maurice Turachus vient s’occuper de Youna, Éric prend Loann et je m’occupe de Jules. Dès le début d’après-midi sur la pente école tout va mieux pour Youna, Jules et Loann… et les autres sont déjà allés et en vogue avec Jean-Marc!  À midi, retour au minibus au soleil pour le Pique-nique: Miam, tout le monde avait faim et besoin de se relâcher.
En fin d’après-midi Jules est enthousiaste et demande à essayer la piste verte; Loann est d’accord mais ne le dit pas trop fort. Mais Youna ‘ne le sent pas’ mais vient quand même: c’est le Grand Bain déjà: on plonge dans la première pente et le virage se passe bien… mais ensuite l’appréhension fait que Jules et Loann se mettent en arrière et là: Blamm! on se ‘trâle’ comme ils disent: deux gamelles chacun mais on se retrouve en bas avec le sourire.
Pour Youna c’est plus difficile et comme elle n’a pas encore l’assurance elle ne ‘transfère’ pas encore ses nouveaux acquis.
Rose, Violette, Max et Maxence nous rejoignent et nous faisons quelques dernières pentes école avant de rentrer.
Le soir à 18h, les adultes se retrouvent au bar du village: Éric et moi avec Sébastien et Jean-marc. nous discutons de la semaine et prévoyons la soirée de jeudi soir… et discutons du jumelage qui prend bien forme…
À demain 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

dimanche 17/02: Nous sommes partis à 5h30 (enfin 33:) ) de bonne humeur avec les yeux des enfants et de leurs parents qui brillaient.
Éric et moi-même étions très contents de cette première occasion de concrétiser un voyage des trévousiens jeunes (bonne récupération les bonnets [cheveux] blancs!)  et moins jeunes vers la contrée des cimes!
Le voyage s’est passé facilement pour les deux conducteurs et les petits confrères qui ont été admirables (sages, attentifs, pas impatients…. sauf quand le massif de la Chartreuse est apparu). Le soleil nous a accompagnés, de même que la chaleur en pleine après-midi… limite de s’offrir une glace!
Nous sommes arrivés pour 18h07 comme prévu… à la précision du quart d’heure trévousien…  afin de rejoindre nos amis montagnards à la mairie de Lans-en-Vercors.
Là, les familles nous attendaient ainsi qu’une délégation du comité de jumelage et de la mairie.
Un mot d’accueil, un verre de l’amitié et de bonnes pizzas ont définitivement lancé la semaine !!!
Ce dimanche matin, nous nous sommes retrouvés à 10 heures au musée des automates où plus de 350 automates animés (mais si, la baguette magique les faisait se mettre en mouvement dans des espaces magnifiques comme les îles des pirates, le pays du Père Noël, la montagne des Schtroumpfs… et au dehors les pavillons du Vercors et les boules de neige au soleil.
Puis vers 11 heures, nous sommes partis au refuge des chasseurs construit par leur collectif. Gérard et Maurice nous ont conté la quête de la nature, des animaux et de l’équilibre entre les espèces, des histoires de ré-introduction des espèces qui avaient (complètement/ partiellement) disparu.  Têtes de Cerf, de Sangliers, Chamois… nous observaient alors que nous écoutions avec plaisir et que nous nous imaginions compter en pleine nuit les familles d’animaux en croissance dans le Vercors.
Après un repas dans l’une des salles de la mairie, Louis et Véronique sont venus nous parler de la géologie du Vercors: -200 millions d’années, 60 millions d’années avec la création des Alpes, les plis de roches calcaires… et l’arrivée des hominidés…
Vers 14h nous sommes montés dans le « camion »… pour descendre vers la grotte de Chorance.  En chemin nous avons observé les strates de calcaire dans les gorges de la Bourne et au-delà: Tout est immense au dessus de nos têtes et au bas de la route. Paysage à visiter pour de vrai: les Ados vous le diront eux-mêmes.
La grotte était superbe, les fistules comme stalagtites en ‘pailles’ fines par milliers…  et la chaleur sur ce versant au sud.
Enfin, après un repas en famille, dernière étape au magasin de ski pour récupérer notre équipement pour Lundi.
Ça sent la Neige!!!    Bonne nuit.  Bonne semaine. (La suite demain)

Accueil à Lans en Vercors; au centre David Allès

 

 

Cahier pratique

 

logo_trevou_treguignec_fond_footer

 

Mairie Trévou-Tréguignec
Place du 19 mars 1962
22660 Trévou-Tréguignec

 

mairie.trevou.treguignec@gmail.com
Tel: 02 96 23 71 92

Le maire: pierre.adam.trevou@gmail.com

blason de la commune de Trévou-Tréguignec:Blason Trévou-Tréguignec

Logo de la commune de Trévou-Tréguignec:

Lannion-Trégor Communauté

 

Cotes d'Armor

Bretagne