Logo Trévou Tréguignec

Trévou-Tréguignec « Conférence Frelon Asiatique » très intéressante par Jean-Pierre Le Gall, Gilles Le Calvez et Édouard Le Morzadec

Trévou-Tréguignec  « Conférence Frelon Asiatique » très intéressante par Jean-Pierre Le Gall, Gilles Le Calvez et Édouard Le Morzadec

De nombreux trévousiens et voisins sont venus assister à une séance d’information sur le frelon asiatique et sur la lutte qui doit être menée par tous pour enrayer ce fléau qui en plus d’être un danger pour l’homme porte atteinte à la survie des abeilles, des ruchers et donc à la fabrication du miel. Édouard Le Morzadec, Jean-Pierre Le Gall et Gilles Le Calvez en ont fait un cheval de bataille. Producteurs amateurs de miel, ils ont transmis avec passion leurs savoirs sur ces insectes qui se nourrissent aussi d’abeilles. Un reportage vidéo a bien illustré leurs propos. Les participants à la réunion d’informations ont pu goûter le miel de JP Le Gall et surtout acheter des pièges qui ont fait leurs preuves. Ceux qui n’ont pu se déplacer et qui souhaitent participer à la lutte contre le frelon asiatique peuvent en acheter à la mairie de Trévou. (5€ les 2)
Et, si vous pensez qu’il y a un nid de frelons près de chez vous (ou pas) n’hésitez pas à appeler Gilles qui se déplacera pour confirmer ou infirmer la présence du frelon asiatique.2017-03-le-15-frelons-salle

 

2017-03-frelon-asiatique-ou-europeen

2017-03-le-15-frelons-jeanpierregilles-edouard 2017-03-le-15-frelons-nids-salle

2017-03-le-15-frelons-explications-edouard

2017-03-le-15-frelons-piege

2017-03-frelon-cycle-de-vie

 

2017-03-frelon-chiffres

 

 

2017-03-frelon-nid-primaire-details

Sur la commune, 3 nids ont été détruits en 2014, 7 en 2015, 36 en 2016, la progression est fulgurante et le risque pour chacun d’être confronté à cet insecte venu de Chine est désormais très fort.
ont été abordés les points suivants:
– Un danger sanitaire de deuxième catégorie,
– Comment cet insecte se reproduit,
– comment freiner son développement… les moyens individuels,
– comment réagir en sa présence.
– Confection de pièges artisanaux et moment convivial clôtureront la séance.
Possibilité d’acquérir des pièges à la mairie.

Infos générales:
Les communes du Sud de la France ont été touchées les premières par l’invasion de frelons asiatiques.  Aujourd’hui ce sont aussi les communes situées au Nord de la Loire qui subissent les dégâts liés à leur présence très nombreuse. La Mairie de PUGNAC en Aquitaine fait circuler ce message que nous vous invitons à mettre en application dès à présent.
C’EST MAINTENANT!!!!!!!!!!!!!!
Frelon asiatique: que faire à partir de février?
Aucune région ne sera épargnée même au Nord de la Loire. Cela va en empirant chaque année. En étudiant le cycle de vie de ce frelon, on s’aperçoit que nous pouvons agir très utilement et individuellement contre le fléau. En effet, les nids construits dans l’année se vident de leurs habitants en hiver car l’ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l’hiver et meurent. Seules les reines et jeunes reines se camouflent, dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs etc… Elles n’en sortent que courant février et recommencent à s’alimenter. C’est à ce moment que nous pouvons agir. En disposant dans nos jardins et en ville sur nos balcons, des pièges pour attraper ces futures fondatrices de nids. 1 reine = 2 000 à 3 000 individus… Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles en plastique d’eau minérale, de percer trois trous, puis de verser à l’intérieur 10 centimètres d’un mélange composé de 1/3 de bière blonde, 1/3 de vin blanc (pour repousser les abeilles) et de 1/3 de sirop de cassis. Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi-février à fin avril. Vous pouvez bien sûr prolonger l’opération jusqu’à l’arrivée du froid…changer la mixture de temps en temps et surtout détruire les occupants car ils ne sont pas toujours morts, sortis du piège, ils peuvent se réveiller et repartir. Merci de votre lecture et à vos pièges ! L’an passé avec 1 seul piège  72 reines ont été éliminées… FAITES SUIVRE À UN MAXIMUM DE PERSONNES À LA CAMPAGNE COMME À LA VILLE

Un peu d’histoire…
Des nids de frelons asiatiques sont régulièrement signalés à la mairie. Les propriétaires qui découvrent un nid de frelons sur leur propriété sont invités à prendre contact avec la mairie qui missionnera une personne qui vérifiera s’il s’agit bien de frelons asiatiques auquel cas il sera nécessaire de faire intervenir une société spécialisée dans la destruction de ces frelons dangereux pour l’homme. Si la mairie est informée et s’il s’agit de frelons asiatiques la  destruction est prise en charge financièrement par la mairie, par LTC et un peu par le propriétaire du terrain.

Si l’on s’approche d’un nid actif, volontairement ou sans soupçonner sa présence, le frelon asiatique « vespa velutina nigrithorax«  est très agressif, bien plus encore que son cousin européen ! …   Il attaque et ne lâche pas un pouce de terrain (seules les femelles sont équipées d’un dard pouvant mesurer 5 millimètres), jusqu’au dernier vivant d’entre eux, contrairement au frelon européen qui s’en ira et ne reviendra que prudemment et plus tard, quand le danger aura disparu  . .

Un nid de frelons asiatiques à basse altitude représente un réel et grave danger pour les enfants en premier lieu, mais aussi pour les inconscients ou tout simplement pour ceux qui ne savent pas ce que c’est . . .
Mais qui pourrait deviner, que ce danger peut se révéler en taillant sa haie, en tondant sa pelouse, en soulevant une tuile, en levant un couvercle de regard d’eaux pluviales, en ouvrant un coffret EDF ou GDF, en entrant dans son abri de jardin, en secouant son prunier ou son cerisier, en nettoyant une niche à chien, en récupérant un jouet jeté par mégarde dans un massif, en ouvrant ses volets, en attrapant un nichoir à oiseaux, en remuant son compost, en enfourchant un tas de broussailles, en descendant son volet roulant, en s’appuyant contre le tronc de son vieil olivier ou même en enfilant une botte restée inutilisée quelques semaines au fond du garage ?  Et surtout, qui réalise le risque croissant de trouver une telle situation ?

Le problème avec les nids bas (30% des nids le sont), est que si l’on n’a pas connaissance du nid (souvent caché), il est fort à parier qu’on le dérangera sans le vouloir et sans s’y attendre. Pour les déranger, il suffit :
– de fortes vibrations : branches remuées, marche sur toiture, ouverture de porte bruyante,
– d’un bruit important : tondeuse, mobylette, taille haie thermique,
– passage trop proche. Une fois dérangée, si la colonie de frelons se sent menacée, elle attaque ! Une, deux et trois piqûres en rafale, et bien plus si on n’a pas compris qu’il fallait s’éloigner au plus vite, de préférence au delà de 10 à 15 mètres de distance, sachant que plus le nid est gros, plus le nombre de piqûres peut être important, plus on y risque sa peau, et plus il vaut mieux s’éloigner encore plus vite …  La piqûre d’un frelon asiatique est tout aussi violente et dangereuse que celle d’un frelon européen. Seules les femelles sont équipées d’un dard pouvant sortir de 5 à 6 millimètres, et traverser même un gant de cuir pour travaux extérieurs. Contrairement à l’abeille qui laisse son dard harponné et planté dans la chair de la victime piquée, le frelon asiatique peut s’acharner et piquer plusieurs fois.
La dose de venin injectée par le frelon est plus importante que celle injectée par une  guêpe, plus profonde et bien sûr plus douloureuse. Les effets qui s’en suivent sont aussi plus importants.  Attention ! ! ! En cas d’allergie, une seule piqûre mal placée (gorge, bouche et plus largement la tête) peut entraîner un œdème de Quicke ou un choc anaphylactique et la mort si un traitement spécifique n’est pas mis en œuvre très rapidement.
En cas de piqûres multiples (très fréquent), il y a risque de troubles importants, car le venin est neurotoxique et cardiotoxique. Il est fortement conseillé de consulter un médecin ou pharmacien très rapidement et accompagné de préférence.  Attention ! La plupart des pharmacies ne disposent pas en stock, de kit d’adrénaline pour le traitement en urgence du choc anaphylactique, même dans les zones très envahies.
Quelques petites astuces pour éviter les surprises dans les zones déjà envahies (les 3/4 des départements de France étaient touchés en mars 2015) :
– avant de tailler une haie ou tondre en bordure de massifs, tapoter le feuillage avec un balai à manche long ! Bien ouvrir l’œil et s’apprêter à courir le cas échéant, si un ou plusieurs frelons sortent de la haie,
– jetez un œil régulièrement à l’intérieur au-dessus de l’entrée de vos abris extérieurs, sans bruit ni vibrations si possible,
– avant de monter et se déplacer sur un toit, s’assurer qu’aucun frelon ne guette à l’entrée d’une cavité sous tuile ou d’une aération,
– avant de soulever un couvercle ou autre accessoire à l’extérieur, il faut vérifier s’il n’y a pas d’entrée / sortie de frelons (un petit trou leur suffit pour rentrer), et ne pas hésiter à secouer ou faire vibrer la chose pour s’assurer d’aucune agitation de frelons et il faut être toujours prêt à s’éloigner en courant.

Plusieurs techniques de piégeage des frelons existent. Les bénévoles de la commune ont présenté une technique à la portée de tous tant au niveau du coût que de l’installation. Chacun peut poursuivre la collecte d’informations notamment sur internet

2016-09 Nid de frelons à Poulpry
2016-09 nid de frelons à Trévou

À qui s’adresser pour faire retirer un nid de frelons:
1. prévenir la mairie au 02.96.23.71.92
2. intervention de SOS Trégor guêpes, frelons…02.96.23.14.97

Gilles Le Calvez des services Techniques accompagnant le désinsectiseur lors d’un retrait de nid de frelons à Trestel.

2016-10 le 1- frelons au grand large gilles et sos frelons

comparaison-de-l-abeille-la-guepe-le-frelon-asiatique-le-frelon-commun

 

Cette présentation nécessite d’être étoffée par des théories qui s’opposent à celles présentées ci-dessus. Suite à des remarques de protecteurs de la nature dans son ensemble nous nous devons de vous transmettre les informations suivantes:

« Nous sommes régulièrement interrogés sur l’opportunité de mettre en place un piégeage contre le frelon asiatique, en particulier au printemps pour capter les fondatrices avant qu’elles ne s’installent.
La FDGDON 44 relaie les informations dispensées par la communauté scientifique (Museum National d’Histoire Naturelle, Université de Tours, Institut Technique et Scientifique de l’Apiculture et de la Pollinisation) et les services de l’État, à savoir que le piégeage généralisé n’est pas souhaitable car il pose d’importants problèmes en matière de biodiversité.
En effet, il n’existe pas à ce jour de piège ou de phéromone spécifique pour Vespa velutina, contrairement à ce qui peut parfois être affirmé.
Le piégeage, s’il est pratiqué, ne doit cibler que la période pendant laquelle le frelon asiatique exerce une forte pression sur les colonies d’abeilles et uniquement dans les ruchers où sa présence a été observée (Note de service de la DGAL du 10 mai 2013).

Le piégeage pourra se généraliser dès la disponibilité d’un piège sélectif monospécifique. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, mais nous comptons beaucoup sur la seule action de recherche publique portée par l’Université de Tours. » http://fdgdon44.fr/la_veille_ecologique.aspx
http://www.ouest-france.fr/environnement/frelon-asiatique-pourquoi-il-ne-faut-pas-le-pieger-3582018

Lutte

Plaquette Infos de LTC (Lannion-Trégor-Communauté)

2017-03-frelon-asiatique-plaquette-ltc-p1

2017-03-frelon-asiatique-plaquette-ltc-p2

Cahier pratique

 

logo_trevou_treguignec_fond_footer

 

Mairie Trévou-Tréguignec
Place du 19 mars 1962
22660 Trévou-Tréguignec

 

mairie.trevou.treguignec@gmail.com
Tel: 02 96 23 71 92

Le maire: pierre.adam.trevou@gmail.com

Blason Trévou-Tréguignec

Lannion-Trégor CommunautéCotes d'ArmorBretagne