Grippe aviaire sur notre secteur : des recommandations ...

Grippe aviaire sur notre secteur : des recommandations ...

La météo La météo
déc. 4, 2022 - dim.
Trévou-Tréguignec, France
couvert
3°C couvert
Vent 3 m/s, ESE
Humidité 92%
Pression 759.81 mmHg
Grippe aviaire sur notre secteur : des recommandations ...

La grippe aviaire est toujours active sur notre territoire.

La Préfecture nous transmet le message téléchargeable ci-dessous :

juillet 2022 : Grippe aviaire sur notre secteur : des recommandations … Ne pas toucher les oiseaux qui vous semblent malades (et donc condamnés…)

si vous trouvez un oiseau malade ou mort, ne le touchez pas mais appelez la mairie 02.96.23.71.92 ou mettez un mail (le week-end et le soir notamment) à communication@trevou-treguignec.bzh ou appelez l’office de la biodiversité au numéro indiqué ici :

Le virus de l’influenza aviaire circule actuellement chez les oiseaux marins. Voici quelques recommandations du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

À la station LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) de Pleumeur-Bodou, les équipes ont décidé de ne plus accueillir trois espèces d’oiseaux susceptibles d’être touchés : les Goélands, les Fous de Bassan et les Mouettes.

« L’infuenza aviaire est incurable et hautement pathogène. Au vu des déplacements d’oiseaux, nous devons prendre des précautions pour ne pas disséminer le virus, mettre en danger la population et les autres oiseaux en soins dans nos structures », explique Élise Bidaud, chargée de soins dans le centre costarmoricain.


De la part de Léa POPLIN, Sous-Préfète de Lannion Mesdames, Messieurs,

Comme cela a déjà pu être évoqué, je vous confirme la découverte la semaine dernière de plusieurs cas d’Influenza aviaire (grippe aviaire) sur le département des Côtes-d’Armor, et notamment sur le secteur des Sept-Iles, sur des oiseaux marins (fous de Bassan, Goélands argentés).

Le gestionnaire de la réserve m’a informée de mortalités sur la colonie de fous de Bassan de l’île Rouzic mais aussi en mer. Plus globalement, cet épisode d’influenza aviaire chez les oiseaux marins s’opère à l’échelle mondiale (Canada, Ecosse, Norvège…) sur plus d’une dizaine d’espèces et particulièrement depuis le printemps.

Afin d’éviter toute contamination sur les élevages de volaille et les basses-cours à terre, des zones de surveillance biosanitaire ont été mises en place dès le 13 juillet par la Direction Départementale de Protection des Populations (DDPP22), en lien avec le Ministère de l’Agriculture. La surveillance de la mortalité des oiseaux sauvages se poursuit.
 il importe de diffuser les règles de “bonnes pratiques” suivantes visant à éviter toute contamination à terre :

– le respect strict des mesures de biosécurité et la vigilance de tous les acteurs demeurent indispensables. Ainsi, il est rappelé que les cadavres d’oiseaux ne doivent pas être manipulés. Il est recommandé à tous, au retour d’une excursion en mer ou sur l’archipel (l’Ile aux Moines et la plage de l’île Bono), de se changer, y compris les chaussures, et de se laver avant de retourner au contact des oiseaux domestiques. Il convient d’interdire l’accès dans les établissements détenant des oiseaux à toute personne ayant pu avoir des contacts avec l’avifaune sauvage.

– la découverte de cadavres d’oiseaux sauvages ou d’oiseaux malades doit être signalée à l’Office français de la biodiversité : sd22@ofb.gouv.fr.

Par ailleurs, la DDPP et moi-même prenons contact avec les vedettes d’Armor Navigation afin que des pédiluves soient mis en place au retour des excursions sur l’archipel. Il en sera de même pour les bateaux de la LPO.
Des plaquettes d’information et flyers vont être diffusés par la DDPP. Je vous demande de les diffuser aussi largement que possible, notamment auprès des associations de kayakistes ou plaisanciers susceptibles de fréquenter l’archipel.
Un affichage sur place sera prévu également.

Pour mémoire, la consommation de viande, foie gras et œufs – et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volaille – ne présente aucun risque pour l’Homme.
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site internet du ministère de l’agriculture et de l’alimentation (https://agriculture.gouv.fr/tout-ce-quil-faut-savoir-sur-linfluenza-aviaire).

Si le Préfet des Côtes-d’Armor n’a pas souhaité, à ce stade, prendre des mesures d’interdiction, il importe que ces règles de vigilance soient observées. Je sais pouvoir compter sur votre vigilance et votre relais pour la préservation de ce territoire. N’hésitez pas à faire remonter toute question ou observation sur le terrain au service Patrimoine Naturel de la DREAL Bretagne ou à Pascal Provost, gestionnaire de la réserve.

Bien à vous,
Léa POPLIN

les propriétaires de volatiles sont invités à les contenir.

Le Studio - Agence de création graphique et web