Jean-Marc Royon habitué des petits théâtres parisiens a régalé le public en jouant à Trévou son spectacle

Jean-Marc Royon habitué des petits théâtres parisiens a régalé le public en jouant à Trévou son spectacle "Joblard" (Histoire comique d'une vie ratée... ) Ce fut une belle soirée..

La météo La météo
sept. 28, 2022 - mer.
Trévou-Tréguignec, France
couvert
13°C couvert
Vent 7 m/s, NNO
Humidité 86%
Pression 752.31 mmHg
Jean-Marc Royon habitué des petits théâtres parisiens a régalé le public en jouant à Trévou son spectacle

Le jardin d’Éric et Anne-Sophie n’était pas rempli ce vendredi pour assister au spectacle “Joblard” écrit et interprété par le comédien Jean-Marc Royon. Mais, le public présent aura apprécié la qualité du spectacle et la prestation de l’artiste. Vous regrettez de ne pas avoir pu y assister? vous pouvez le retrouver sur de nombreuses scènes de France. (Paris, Hautes-Pyrénées, les Deux-sèvres, ou encore en Alsace..). Toutes les dates et beaucoup plus… en ligne sur le site du comédien.

Anne-Sophie et Éric Wittersheim accueillaient chez eux leur ami Jean-Marc Roblon comédien et ont ouvert leur jardin pour une soirée type “petit théâtre parisien” très appréciée du public

Message du 20 juillet :

Jean-Marc Royon en spectacle à Trévou-Tréguignec nous propose le spectacle “Joblard” Histoire comique d’une vie ratée… ce vendredi 21 août à 20h au 9 rue du stade

Envie d’une petite soirée sympa ? Éric et Anne-Sophie vous propose d’assister à un spectacle drôle et émouvant de Jean-Marc Royon, dans leur jardin du 9 rue du stade au bourg de Trévou-Tréguignec. Après Chalon et Aurillac c’est bien à Trévou qu’il se produira. Le spectacle sera donné en plein air (pensez à apporter votre chaise..) et l’artiste sera payé au chapeau. Vous pouvez aussi venir avec votre boisson et de quoi grignoter !

LE SPECTACLE :


Joblard veut se foutre à l’eau, ce qui ne veut pas dire qu’il va arrêter de boire. C’est pour ça qu’il est là, face à nous, à faire le bilan de sa vie en attendant d’avoir le courage de rejoindre les canards une bonne fois pour toutes.

« Je m’appelle Joblard. Etienne Joblard. Mais tout le monde m’appelle Joblard, enfin pour ceux qui m’appellent encore.
Parfois j’ai le droit à du Joblard Etienne sur des courriers que je me garde bien d’ouvrir. Les enveloppes à fenêtre ça n’ouvre que sur des emmerdes. Bref, je suis un type dont le passé pollue le présent et qui n’a pas d’avenir.

« Né par hasard et mort comme un con ».  Belle épitaphe !

A une époque, c’est vrai, j’avais le vin gai. Je traînais dans tout ce qui se faisait de bars branchés et j’avais même ma petite réputation comme rigolo. On se poussait du coude avec un grand sourire quand je me radinais pour l’apéro :

– Tiens v’là Joblard, qu’est-ce qu’il va nous inventer comme connerie encore ? »

Mais l’arrivée de Grand Max va raviver sa soif, et son envie de boire va l’entraîner dans une succession surréaliste de déboires.
Repartir à la conquête de sa « Chôse », son amour perdu, avec sur sa route des mafieux russes, des flics français, des macchabés, mais aussi une belle brochette de clampins.
On a beau vouloir en finir avec la vie, c’est toujours elle qui a le dernier mot.

« Pour un type qui avait décidé de baisser les bras, je trouve que je commence à avoir des journées chargées ! »

C’est l’histoire qu’il vient nous narrer…

joblard-jean-marc royon
Le Studio - Agence de création graphique et web