Semaine de la Langue Française : à lire en entier  pour rire en bleu, blanc, rouge, avec Joseph Laurans  Trévousien..

Semaine de la Langue Française : à lire en entier pour rire en bleu, blanc, rouge, avec Joseph Laurans Trévousien..

La météo La météo
déc. 1, 2022 - jeu.
Trévou-Tréguignec, France
brume
3°C brume
Vent 3 m/s, SE
Humidité 94%
Pression 770.32 mmHg
Semaine de la Langue Française : à lire en entier  pour rire en bleu, blanc, rouge, avec Joseph Laurans  Trévousien..

Joseph Laurans trévousien depuis env. 40 ans nous livre un petit texte de sa composition qui doit nous permettre de prendre conscience de quelques écarts, de plus en plus nombreux, que nous faisons à notre langue nationale au profit de la langue anglaise… Il craint qu’un jour par notre faute elle ne devienne une langue morte… Vous pouvez retrouver ce texte également dans le Courrier des Lecteurs d’Ouest-France de ce mercredi 24 mars :
Semaine de la langue française, laissez-moi rire
Je vous rassure, je n’ai pas de compte Facebook ou tweeter et donc pas de followers mais aujourd’hui les newsletters nous inondent et je continue de recevoir des annonces commençant par Save the date pour des manifestations où il n’y aura aucun étranger …..

Heureusement Mbappé, après un sprint de 50 m, conclut par un joli shoot, second but après un pénalty réussi. La goal line technology et la VAR (video assistance referee) n’ont pas été nécessaires. Ce match de foot n’a pas été un hold-up. Le coach ou manager et son staff sont satisfaits lors du debriefing, le big four n’est pas loin, de plus cela a été un clean sheet et il n’a pas été nécessaire de faire le forcing dans le money time. Ils ont fait le job et sont en route vers la Champion’s Ligue. On regrette qu’il n’y ait plus d’escort kids accompagnant les joueurs à leur entrée, de fan zones aux abords des stades pour concentrer des supporters qui se shootent avant un derby.

Et que dire du naming de certains stades ou centres d’entraînement !

Bref et ceci n’est pas un fake-news, il y a bien un cluster covid à Lannion. Je pensais pouvoir aller découvrir le Be Good Inn de Guingamp, mais je vais me contenter du click and collect qui complète le drive si le carrefour Market by Casino ne suffit pas. Je ne sais comment utiliser les Uber Eats. Au passage, je n’ai pas du tout profité du black Friday. Mais ce n’est pas une raison d’avoir le spleen.

La télévision nous occupe, entre des spots publicitaires dont certains sont des golden spots. En handball, c’est le stand-by, il n’y aura pas d’Euro League. Je découvre partout des dream teams toutes meilleures les unes que les autres. Elles ont des challengers. En vélo, un chasing group cherche à rejoindre un head of the race dans une course bien française (Mont Ventoux). Certains coureurs arrivent à faire le jump.

Il y a peu de temps nous apprenions que le niveau de nos élèves a baissé dans plusieurs matières dont le français. Je vous avoue que mon niveau est archinul. (NDLR : ce nest pas vrai Joseph, tu nous le prouves ici encore .. !) À ma défense, je parlais à peine le français en commençant ma scolarité que je ne pense pas avoir un jour terminée, malgré mes très longues études, (NDLR : médecin spécialiste) mais je ne vous ferai pas ma success story. Vais-je améliorer mon niveau durant ma 8ème décennie ?

Soyons optimistes, quand il n’y aura plus de confinement, je vais adopter, comme les Chinois, le revenge travel des news du jour.

Vous avez deviné, nos amis britanniques sont trop forts, le pressing linguistique par nos propres concitoyens autorise le brexit.

Bonne fin de semaine, pardon, bon week-end, ha yec’hed mat.

Joseph LAURANS

Message de l’auteur : Ce ne sont là bien sûr que des réflexions du moment d’un petit Français bas breton (je suis né en Basse Bretagne) consterné par des habitudes consacrées par l’usage, craignant que notre langue ne devienne progressivement qu’une langue morte. Mais il vaut mieux en rire.

Ouest-France du 24 mars 2021 :

Le Studio - Agence de création graphique et web