Trévou-Tréguignec  Rachid Taha avait participé à Chausse Tes tongs le 19 août 2017

Trévou-Tréguignec Rachid Taha avait participé à Chausse Tes tongs le 19 août 2017

La météo La météo
déc. 4, 2022 - dim.
Trévou-Tréguignec, France
couvert
3°C couvert
Vent 3 m/s, ESE
Humidité 92%
Pression 760.56 mmHg
Trévou-Tréguignec  Rachid Taha avait participé à Chausse Tes tongs le 19 août 2017

La presse régionale vient d’annoncer le décès subit ce mercredi 12/09 de Rachid Taha. Il faisait partie de la programmation de Chausse tes Tongs 2017.

Article d’Ouest-France de ce jour

et article d’Ouest-France du 17 août 2017 qui nous disait combien il avait donné du peps à la soirée avec beaucoup d’humour… article à redécouvrir..

Article de Chausse tes Tongs 2017:

Rachid Taha

Genre : Rock / Chaabi / Raï

Né en 1958 à Oran en Algérie, Rachid Taha est arrivé en France quand il avait dix ans. En 1981, alors qu’il vit à Lyon, il rencontre ses deux accolytes, Mohammed et Mokhtar Amini. C’est le début du groupe Carte de Séjour qui connaîtra plusieurs succès dont la célèbre version controversée de « Douce France » de Charles Trenet. S’en suivra une carrière solo avant de sortir un album avec Khaled et Faudel en 1998 : 1, 2 ,3 Soleils dont les tubes internationaux Ya Rayah et Abdel Kader. Son dernier album, Zoom, paru en 2013, est un retour en force qui remet au premier plan le chanteur algérien. Ce 9ème album de la carrière solo de Rachid Taha a reçu de nombreuses et prestigieuses contributions dont celle de l’ancien Clash Mick Jones, de Brian Eno, de Rodolphe Burger, de la chanteuse de Raï Cheba Fadela, et de Jeanne Added pour une reprise en duo mêlant anglais et arabe de Now Or Never, standard romantique d’Elvis Presley lui-même adapté du célèbre O Sole Mio. C’est aussi la continuation du voyage entrepris de longue date par cet éternel Sinbad qui n’a jamais cessé de construire sa propre mythologie en mariant guitare électrique et oud arabe, Bo Diddley beat et rythmes du bled, posture rebelle et imaginaire oriental, sables du Sahara et du Nouveau Mexique. Zoom c’est enfin le retour de Rachid Taha dans un album où « [il] chante souvent comme un vieux punk increvable, borderline et sans frontières, régénéré». Les Inrocks

« […] où sont ses racines ? Entre rock, electro, raï et folk, c’est le souk et c’est le bordel, et c’est très bien comme ça. » Les Inrocks

« La voix est moins incisive, mais l’âpreté, la rage mordante et poétique sont bien là : quatre ans après Bonjour, Rachid Taha est de retour, un pied en France, un autre au Maghreb et la tête en Amérique, la terre de ses héros. […] » Télérama

« Adepte d’une musique hors des sentiers battus, Rachid Taha n’a qu’une devise : « Je ne changerai pas de route à cause de mon nom et je ne changerai pas de nom à cause de ma route ». » RFI musique

Le Studio - Agence de création graphique et web