Logo Trévou Tréguignec

Vigipol invite à signaler tout échouage, sur le littoral, d’oiseaux, de marchandises ou de polluants

Vigipol invite à signaler tout échouage, sur le littoral, d’oiseaux, de marchandises ou de polluants

Depuis deux hivers des oiseaux mazoutés s’échouent régulièrement sur les côtes bretonnes. Vigipol lance donc une nouvelle campagne de vigilance automnale et hivernale des pollutions maritimes.
Dans ce cadre, nous vous invitons à nous signaler tout échouage d’oiseau et/ou tout arrivage exceptionnel de marchandises ou de polluants que vous auriez déjà pu ou pourriez constater sur le littoral de notre commune par email à l’adresse : pollution@vigipol.org en indiquant la date et le lieu de la découverte (commune et nom du lieu-dit), le type d’arrivage et ce que vous en avez fait. Joignez-y si possible des photos.

Vigilance spécifique des oiseaux mazoutés

De mauvaises conditions météos et la présence potentielle de polluant en mer peuvent entraîner des échouements d’oiseaux, plus ou moins mazoutés, morts ou vivants. Par ailleurs, le risque d’influenza aviaire en France est de nouveau à un niveau de risque élevé (plus d’infos sur : https://www.lpo.fr/conseils/faq-grippe-aviaire). L’Office Français de la Biodiversité souhaite que leur soit signalé tout constat suspect d’oiseaux morts, sans prendre de risque de disséminer le virus lorsqu’il est présent.

Comme l’an passé, Vigipol poursuit son recensement et échange régulièrement avec la station ornithologique de la LPO de l’Ile Grande (Côtes d’Armor), le centre de soins Piafs (Morbihan), l’Office Française de la Biodiversité et le Cedre. A cet effet, nous vous demandons de bien vouloir signaler à Vigipol tout échouement d’oiseaux que vous auriez déjà pu ou pourriez constater sur le littoral de votre commune dans les semaines à venir. Le cas échéant, merci de compléter le tableau ci-joint et de l’adresser par mail à l’adresse : pollution@vigipol.org en nous indiquant :

  • le nombre d’oiseaux trouvés,
  • la ou les espèces d’oiseau(x) concernée(s) si vous les connaissez,
  • s’ils sont vivants ou morts,
  • s’il y a ou non des traces d’hydrocarbures sur l’animal,
  • ce que vous en avez fait.

Joignez-y si possible des photos des oiseaux.

Procédure à suivre en cas de découverte d’oiseau échoué

Si l’oiseau est vivant et présente des traces d’hydrocarbures :

  • Mettre l’oiseau dans un carton percé en manipulant l’animal avec précaution pour éviter qu’il ne vous blesse et avec des gants pour vous protéger des hydrocarbures. Ne lui donner ni à boire ni à manger et ne tenter pas de le nettoyer vous-même.
  • Contacter le centre de soins le plus proche dans les plus brefs délais qui vous donnera la marche à suivre et organisera son rapatriement :
  • Bretagne Nord : Station ornithologique de la LPO de l’Ile Grande au 02 96 91 91 40
  • Bretagne Sud : Centre de soins Piafs au 06 43 22 15 50

Si l’oiseau est mort … 

… et présente des traces d’hydrocarbures :

  • Prélever un échantillon de plumes souillées sur l’oiseau et l’envoyer au service « Intervention » du Cedre pour permettre de déterminer l’origine de la pollution. Vous trouverez en pièce-jointe le protocole pour envoyer un échantillon de plumes souillées.
  • Informer rapidement Vigipol qui centralisera les informations et les transmettra aux autres acteurs concernés afin de prendre les mesures appropriées.

… et ne présente pas de traces d’hydrocarbures :

  • Vérifier si l’oiseau est une espèce d’intérêt pour la surveillance de l’influenza aviaire (un oiseau d’eau, un échassier, un rapace ou au moins 3 individus d’une autre espèce au même endroit sans traces d’hydrocarbures) :
    • Si oui : prendre toutes les précautions en cas de manipulation pour ne pas vous mettre en danger et contaminer d’autres oiseaux, surtout des oiseaux domestiques : bien se désinfecter, et si possible éviter d’aller dans un élevage de volailles pendant 48 heures. Puis, prendre contact avec le réseau SAGIR (Service départemental de l’Office français de la Biodiversité) pour que ses membres puissent prendre en charge les cadavres et les amener au laboratoire départemental vétérinaire pour les analyser.

Coordonnées des services départementaux de l’OFB :

• Côtes d’Armor : 02 96 33 01 71 – sd22[@]ofb.gouv.fr (en cas d’absence, appeler la FDC 22 au 02 96 74 74 29) 

• Finistère : 02 98 82 69 24 – sd29[@]ofb.gouv.fr (en cas d’absence, appeler la FDC 29 au 02 98 95 85 35)

• Ille-et-Vilaine : 02 23 36 02 25 – sd35[@]ofb.gouv.fr

• Morbihan : 02 97 26 14 33 – sd56[@]ofb.gouv.fr

  • Si non : mettre le cadavre d’oiseau à l’équarrissage.

Si l’oiseau est bagué

  • Prendre en photo l’oiseau et les inscriptions sur la bague
  • Récupérer la bague en veillant à conserver les inscriptions lisibles
  • Contacter le service littoral de la DDTM de votre département en charge du transfert des informations au Museum National d’Histoire Naturelle

Nous vous remercions pour votre collaboration.

Vigilance spécifique des oiseaux mazoutés

De mauvaises conditions météos et la présence potentielle de polluant en mer peuvent entraîner des échouements d’oiseaux, plus ou moins mazoutés, morts ou vivants. Par ailleurs, le risque d’influenza aviaire en France est de nouveau à un niveau de risque élevé (plus d’infos sur : https://www.lpo.fr/conseils/faq-grippe-aviaire). L’Office Français de la Biodiversité souhaite que leur soit signalé tout constat suspect d’oiseaux morts, sans prendre de risque de disséminer le virus lorsqu’il est présent.

Comme l’an passé, Vigipol poursuit son recensement et échange régulièrement avec la station ornithologique de la LPO de l’Ile Grande (Côtes d’Armor), le centre de soins Piafs (Morbihan), l’Office Française de la Biodiversité et le Cedre. A cet effet, nous vous demandons de bien vouloir signaler à Vigipol tout échouement d’oiseaux que vous auriez déjà pu ou pourriez constater sur le littoral de votre commune dans les semaines à venir. Le cas échéant, merci de compléter le tableau ci-joint et de l’adresser par mail à l’adresse : pollution@vigipol.org en nous indiquant :

  • le nombre d’oiseaux trouvés,
  • la ou les espèces d’oiseau(x) concernée(s) si vous les connaissez,
  • s’ils sont vivants ou morts,
  • s’il y a ou non des traces d’hydrocarbures sur l’animal,
  • ce que vous en avez fait.

Joignez-y si possible des photos des oiseaux.

Procédure à suivre en cas de découverte d’oiseau échoué

Si l’oiseau est vivant et présente des traces d’hydrocarbures :

  • Mettre l’oiseau dans un carton percé en manipulant l’animal avec précaution pour éviter qu’il ne vous blesse et avec des gants pour vous protéger des hydrocarbures. Ne lui donner ni à boire ni à manger et ne tenter pas de le nettoyer vous-même.
  • Contacter le centre de soins le plus proche dans les plus brefs délais qui vous donnera la marche à suivre et organisera son rapatriement :
  • Bretagne Nord : Station ornithologique de la LPO de l’Ile Grande au 02 96 91 91 40
  • Bretagne Sud : Centre de soins Piafs au 06 43 22 15 50

Si l’oiseau est mort … 

… et présente des traces d’hydrocarbures :

  • Prélever un échantillon de plumes souillées sur l’oiseau et l’envoyer au service « Intervention » du Cedre pour permettre de déterminer l’origine de la pollution. Vous trouverez en pièce-jointe le protocole pour envoyer un échantillon de plumes souillées.
  • Informer rapidement Vigipol qui centralisera les informations et les transmettra aux autres acteurs concernés afin de prendre les mesures appropriées.

… et ne présente pas de traces d’hydrocarbures :

  • Vérifier si l’oiseau est une espèce d’intérêt pour la surveillance de l’influenza aviaire (un oiseau d’eau, un échassier, un rapace ou au moins 3 individus d’une autre espèce au même endroit sans traces d’hydrocarbures) :
    • Si oui : prendre toutes les précautions en cas de manipulation pour ne pas vous mettre en danger et contaminer d’autres oiseaux, surtout des oiseaux domestiques : bien se désinfecter, et si possible éviter d’aller dans un élevage de volailles pendant 48 heures. Puis, prendre contact avec le réseau SAGIR (Service départemental de l’Office français de la Biodiversité) pour que ses membres puissent prendre en charge les cadavres et les amener au laboratoire départemental vétérinaire pour les analyser.

Coordonnées des services départementaux de l’OFB :

• Côtes d’Armor : 02 96 33 01 71 – sd22[@]ofb.gouv.fr (en cas d’absence, appeler la FDC 22 au 02 96 74 74 29) 

• Finistère : 02 98 82 69 24 – sd29[@]ofb.gouv.fr (en cas d’absence, appeler la FDC 29 au 02 98 95 85 35)

• Ille-et-Vilaine : 02 23 36 02 25 – sd35[@]ofb.gouv.fr

• Morbihan : 02 97 26 14 33 – sd56[@]ofb.gouv.fr

  • Si non : mettre le cadavre d’oiseau à l’équarrissage.

Si l’oiseau est bagué

  • Prendre en photo l’oiseau et les inscriptions sur la bague
  • Récupérer la bague en veillant à conserver les inscriptions lisibles
  • Contacter le service littoral de la DDTM de votre département en charge du transfert des informations au Museum National d’Histoire Naturelle

Nous vous remercions pour votre collaboration.

Cahier pratique

logo_trevou_treguignec_fond_footer

Trévou-Tréguignec
Côtes d’Armor
Côte de Granit Rose
1450 habitants
Mairie Trévou-Tréguignec
Place du 19 mars 1962
22660 Trévou-Tréguignec
mairie@trevou-treguignec.bzh
Tel: 02 96 23 71 92

Le maire, Pierre ADAM depuis 2014 pierre.adam@trevou-treguignec.bzh

blason de la commune de Trévou-Tréguignec:Blason Trévou-Tréguignec

Logo de la commune de Trévou-Tréguignec:

Lannion-Trégor Communauté

 

Cotes d'Armor

Bretagne