Les chauves-souris  (pipistrelle, oreillard, sérotine) s'observent et se comptent à la mi-juin..   découvrons ces mammifères..

Les chauves-souris (pipistrelle, oreillard, sérotine) s'observent et se comptent à la mi-juin.. découvrons ces mammifères..

La météo La météo
avril 13, 2024 - sam.
Trévou-Tréguignec, France
ciel dégagé
18°C ciel dégagé
Vent 6 m/s, SSO
Humidité 71%
Pression 768.82 mmHg
Accueil » Actualités » Les chauves-souris (pipistrelle, oreillard, sérotine) s’observent et se comptent à la mi-juin.. découvrons ces mammifères..
Les chauves-souris  (pipistrelle, oreillard, sérotine) s'observent et se comptent à la mi-juin..   découvrons ces mammifères..

J’héberge des chauves-souris …

C’est la mi-juin ! Nous invitons tous les bretons à compter les chauves-souris qui vivent sous leur toit ! Vos informations nous sont très utiles pour connaître l’évolution des populations de chauves-souris dites “communes”.
Les 21 espèces de chauves-souris bretonnes sont protégées par la loi. Certaines sont en voie de disparition. Leur présence chez vous ne vous fait courir aucun danger (ni à votre maison). Elles sont la garantie d’un environnement de qualité.

Elles apprécient votre grenier, pour la chaleur qu’il procure à l’unique petit que chaque femelle met au monde chaque année sous votre toit, vers le mois de juin.
Les accueillir chez vous, c’est contribuer à la sauvegarde du patrimoine naturel. Les compter en sortie de gîte, c’est participer à l’amélioration des connaissances…

Message aux heureux propriétaires de Refuges pour les Chauves-souris et/ou Havres de Paix pour la Loutre, c’est la mi-juin ! c’est la saison où le GMB (Groupe Mammalogique Breton) invite tous les ans les breton·ne·s à compter les chauves-souris qui logent chez eux. Ce comptage annuel permet d’avoir des indications sur la qualité de l’environnement et son évolution au fil des années.

Pourquoi compter «mes» chauves-souris ?
Connaître pour protéger : compter tous les ans les chauves-souris qui sortent de votre toit, c’est participer à l’amélioration des connaissances sur ces espèces, et évaluer l’état des populations ainsi que leur évolution.
S’émerveiller et s’enrichir : compter les chauves-souris, c’est l’occasion d’organiser une sympathique (et originale !) soirée en famille ou entre amis, c’est aussi satisfaire sa curiosité en observant la faune et partager sa passion pour la nature.

Les chauves-souris, ces mammifères discrets virevoltant à la tombée de la nuit, sont partout autour de nous. Toutes les espèces de chiroptères, autre nom désignant l’ordre des chauves-souris, utilisent des biotopes et des gîtes variés, et ce, sur tout le territoire. Il est donc assez aisé, pour qui sait attendre, de les observer le soir à la tombée de la nuit à la sortie de leurs gîtes. Le spectacle qu’elles offrent alors est merveilleux ! Se dirigeant avec une grande rapidité dans les airs, elles chassent tout au long de la nuit les insectes qui croisent leur passage….

Pour participer au prochain comptage des chauves-souris ? c’est par ici : http://gmb.bzh/wp-content/uploads/2016/10/FlyerCptageChsSite.pdf

Vous aimeriez devenir refuge pour les chauves-souris, vous trouverez des informations ici : https://www.sfepm.org/operation-refuge-pour-les-chauves-souris.html

Nuit de la chauve-souris : plus d’infos ici : https://www.nuitdelachauvesouris.com/

VRAI-FAUX sur la chauve-souris :

Les chauves-souris sucent le sang

Faux en Europe, où les chauves-souris sont insectivores. Vrai en Amérique du Sud, où trois espèces de chauves-souris  dites « vampires » se nourrissent en prélevant le sang d’animaux.

Les chauves-souris peuvent se prendre dans nos cheveux

Faux. La légende est tenace mais jamais une chauve-souris ne se prendra dans vos cheveux. Son vol est très précis et son système de guidage par ultrasons (écholocalisation) permet de détecter des objets d’une grande finesse.

Les chauves-souris sont aveugles

Faux. Les chauves-souris utilisent prioritairement leur vue pour se repérer. Elles peuvent d’ailleurs être éblouies ou perturbées par l’éclairage artificiel extérieur. L’écholocalisation est privilégiée lors de la chasse ou de déplacements en zone inconnue.

Les chauves-souris sont prolifiques

Faux. Les chauves-souris ne sont pas des rongeurs ! Elles ont un taux de reproduction relativement faible puisqu’elles n’ont qu’un petit par an. L’effectif de la colonie reste par conséquent stable, quand il ne diminue pas. Rappelons également que les chauves-souris ne sont ni des animaux constructeurs ni destructeurs. Elles ne font pas de nid, ne transportent pas de matériaux, ne rongent pas les tuyaux, les fils électriques ou l’isolation.

Les chauves-souris peuvent être porteuses d’un virus de la rage

Vrai. En Europe, les chauves-souris peuvent être porteuses de deux formes du virus, différentes  de la rage des chiens et des renards. Ces virus ne passent que très difficilement la barrière des espèces et seule une petite minorité d’espèces de chauves-souris peut en être porteuse. Il faut savoir qu’une chauve-souris contaminée n’est pas agressive, elle sera tout au plus apathique et affaiblie. Elle ne mordra que si on tente de la manipuler. C’est pourquoi, par mesure de précaution, il est toujours conseillé, si vous avez à manipuler une chauve-souris qui vous semble en détresse, de porter des gants en cuir épais.

Le guano des chauves-souris est un bon engrais

Vrai. Le guano, concentré avec des restes d’insectes riches en protéines, est un très bon fertilisant pour vos plantes. Attention toutefois à ne pas en mettre une trop grosse quantité ! 

Le Studio - Agence de création graphique et web